Jouets de Filimonovo : Histoire de ces sifflets en argile

.
0

La production de jouets de Filimonovo est l’un des plus anciens arts artisanaux de Russie. Ces jouets ont vu le jour pour la première fois dans le village de Filimonovo dans la région de Toula.

Jouets de Filimonovo : Histoire de ces sifflets en argile

Histoire de l’artisanat

Le village de Filimonovo est mentionné pour la première fois dans des annales datant du XVIe siècle. D’après la légende, son nom viendrait du potier Filimon : il a été le premier à trouver des dépôts d’argile molle dans cette région. Cette argile a ensuite été utilisée pour façonner des plats, des cheminées et divers ustensiles domestiques.

Cette région était pauvre et les récoltes faibles, la vente des pots et bols en argile est donc rapidement devenue la seule source de revenus pour ses habitants. Afin de ne pas jeter l’argile laissée après la production de plus grands objets, les villageois ont commencé à façonner de petits sifflets. C’est ainsi qu’a vu le jour la tradition des jouets de Filimonovo.

Au début, ces sifflets étaient bêtement distribués aux enfants, mais rapidement les villageois ont commencé à les vendre sur des foires.

Alors que la poterie était une histoire d’hommes, la fabrication des jouets étaient exclusivement réservée aux femmes. Les filles commençaient à apprendre cet artisanat à l’âge de 7 ans : les grands-mères du village révélaient les secrets de cet artisanat aux petites filles, et tout l’argent gagné grâce à la vente de ces sifflets était mis de côté dans une caisse pour payer la dot des jeunes artisanes.

Au milieu du XIXe siècle les jouets de Filimonovo sont devenus populaires dans d’autres régions. Toutefois, la Révolution de 1917 a presque entièrement éradiqué cet artisanat : seules quelques femmes du village s’adonnaient encore à la fabrication des jouets. Dans les années 1960, ces artisanes ont enseigné leur art à plusieurs historiens de l’art et collectionneurs. De jeunes artistes ont ensuite appris ces techniques populaires et, à la fin des années 1980, l’art des jouets de Filimonovo a connu une nouvelle ère de prospérité.

Types of toys

La plupart du temps, les maîtres de cet art illustraient sur ces sifflets des personnes et des animaux. Parfois ils représentaient des scènes tel qu’un rendez-vous autour d’un thé, un tour de carrousel ou une discussion sur un banc.

Russian Pod 101

La forme de ces jouets est très simple et leur décoration avare en détails. Les personnages (homme ou femme) étaient représentés avec un corps étroit et petit doté d’une taille fine qui se transforme en pantalon volumineux ou en jupe large. La tête, en forme conique et de la même largeur que le cou, était couronnée d’un couvre-chef : un foulard ou d’un chapeau pour les femmes et un béret ou un chapeau pour les hommes. Les personnages féminins tenaient dans leurs bras un bébé ou un sifflet à oiseau tandis que les hommes tenaient un coq ou une oie.

Les ours, les chevaux, les vaches et les cerfs comptaient parmi les animaux les plus souvent représentés sur ces sifflets ; la forme de leurs cornes et de leurs oreilles étaient différentes mais les proportions de leur corps restaient pratiquement identiques. Ils étaient allongés avec des courbes légères, des jambes fines et un coup long où trônait une petite tête.

Caractéristiques de la fabrication

Pour fabriquer ce sifflet, les artisanes utilisaient une argile molle et non graisseuse qui avait une couleur bleu foncé. Tout d’abord, l’argile était conservée plusieurs jours dans un endroit froid et humide, ensuite les femmes le pétrissait avec leurs pieds nus sur un sol en bois. Une fois cela terminé, l’argile était ensuite coupée en lamelle et conservée sous un tissu mouillé.

Un jouet est toujours modelé à partir d’une seule pièce d’argile. Les petites craquelures et irrégularités étaient ensuite éliminées en y passant une main humide. Cela permettait aussi d’obtenir une forme allongée et lisse. Les sifflets étaient ensuite cuits dans un four spécial, où la cuisson faisait changer l’argile de couleur qui prenait une teinte blanc-rose pâle.

Étonnamment, jusqu’au milieu du XIXe siècle les jouets de Filimonovo n’étaient pas peints. C’est à l’époque que sont apparus les colorants à base d’aniline (préalablement dilués dans du jaune ou du blanc d’œuf) utilisés pour peindre des motifs brillants sur les sifflets. Toutefois, cette peinture s’effaçait rapidement et à la fin du des années 1870, les maîtres ont remplacé l’œuf avec de l’acétone ce qui a permis à la couleur d’être plus résistante.

Russian Pen Pal

Les jouets n’étaient peints qu’à l’aide de trois couleurs : le jaune, le rouge framboise et le vert. Jadis, ces couleurs avaient une importance symbolique ; en effet, le jaune représentait l’air et le soleil, le rouge la chaleur et la beauté, tandis que le vert symbolisait le printemps et la vie. La peinture était appliquée à partir d’une plume de poulet et dans un ordre strict : tout d’abord des barres ou cercles jaunes épais étaient peints pour former le fond. La partie du sifflet qui était supposée toucher les lèvres était laissée vierge.

Les jupes et tabliers des femmes, ainsi que les pantalons des hommes étaient également peints en jaune. Il en allait de même pour le cou, les flancs et – éventuellement – les ailes des animaux.

Ensuite, des barres, des cercles, des points ou d’autres formes ornementales étaient peints en rouge framboise en partant du centre sur un fond jaune. Les chemises des personnages étaient aussi peintes de la même couleur. Lorsque la peinture avait séché des coups de pinceau vert était appliqué entre les motifs rouges. Les différents visages représentés sur les jouets ne l’étaient pas dans le détail ; on y retrouvait juste un trait rouge pour la bouche et deux points verts représentant les yeux.

Les jouets de Filimonovo aujourd’hui

L’artisanat du village de Filimonovo est toujours en vie aujourd’hui grâce aux quelques familles qui ont continué la tradition artistique de cet art ancien. Les jouets sont toujours fabriqués à la main, bien qu’il soit maintenant cuits dans un four électrique ou la température atteint les 950 degrés Celsius. Les colorants à base d’aniline et d’acétone ont été remplacés par de l’acrylique, plus brillant, plus résistant et moins dangereux. La couleur est désormais appliquée avec des pinceaux de différentes épaisseurs dont les filaments sont faits à partir de fourrure animale, même si certains artisans utilisent toujours des plumes de poulet. Les sujets représentés sur les jouets sont également différents ; il y a plus de 50 sifflets disponibles, mais les caractéristiques stylistiques développée par les anciennes générations d’artistes populaires demeurent inchangées.

Looking for Spanish translators

En 2009, près du village de Filimonovo, dans la ville de Odoïev, le premier et seul musée russe consacré aux jouets de Filimonovo a ouvert ses portes. Son exposition présente non seulement des produits locaux, mais également d’autres arts populaires tel que les jouets de Romanovskaïa, de Soudjanskaïa, de Voronejskaïa et de Kojlyanskaïa, ainsi que des copies de figurines en argile grecques datant de 1400 à 1100 avant Jésus-Christ. Le musée accueille également des séminaires sur l’histoire de la pêche ainsi que des ateliers pratiques sur la fabrication et la peinture des sifflets.

Depuis 2013, le festival de la poterie et des jouets en argile « Les histoires du Grand-Père Filimon » est tenu annuellement dans la ville d’Odoïev. Des artisans venus de différentes régions du pays y amènent avec eux des jouets et des céramiques traditionnels de leur région natale. Outre les produits en argile, les visiteurs peuvent voir et acheter des objets en dentelle, des costumes traditionnels et des friandises préparées selon des recettes ancestrales.

Vous pouvez visiter le site officiel de jouets de Filimonovo (seulement disponible en russe) en cliquant ici : https://filimonofskay-igrushka.ru/. Il est également possible d’acheter les jouets traditionnels de Filimonovo ainsi que des œuvres artistiques tel que des peintures, de petites sculptures et des coffrets (livrés uniquement en Russie).

Филимоново, Tula Oblast, Russia

0
Traduit de l'anglais par A. Van Laere.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *