Le russe, une langue impossible à apprendre ?

.
0

Précédemment, nous vous avions expliqué pourquoi vous devriez apprendre le russe. Si nous avons réussi à vous en convaincre, vous vous demandez logiquement : puis-je le faire ? Est-ce que le russe est difficile à apprendre ?

Le russe, une langue impossible à apprendre ?

Dans cet article, nous essaierons de vous expliquer ce à quoi vous devez vous attendre, si vous vous lancez dans l’apprentissage du russe, et même de donner quelques conseils avisés pour ceux qui sont déjà en train de l’apprendre.

Alphabet

Il est clair que le russe ne mérite pas la palme de la langue la plus simple au monde, mais heureusement pour nous il n’est pas non plus dans le top 10 des langues les plus difficiles.

Une des choses qui arrêtent d’emblée les personnes qui veulent apprendre le russe est le fameux et indéchiffrable alphabet cyrillique. Toutefois, il n’est pas aussi complexe qu’il n’y paraît : sur les 33 lettres de l’alphabet russe, 6 sont les mêmes qu’en français (aussi bien à l’écrit qu’à la prononciation) ; il ne vous en reste donc que 27 à apprendre. Sur ces 27, 10 auront l’air nouvelles mais ont un phonème équivalent en français, 2 ne se prononcent simplement pas et 9 seront nouvelles aussi bien à l’écrit qu’à la prononciation. La partie la plus déstabilisante de l’alphabet cyrillique russe est donc les 6 lettres qui ressemblent en tout point à celles de l’alphabet latin, mais se prononcent totalement différemment.

Malgré leur apparence étrangère, les lettres de l’alphabet cyrillique sont, de visu, fort semblables à celles de l’alphabet latin (contrairement aux alphabets arabe ou hindi par exemple), il n’est donc pas si difficile de les mémoriser. En outre, une fois que vous les avez apprises, leur prononciation reste largement inchangée, contrairement aux lettres françaises qui, une fois combinées, changent totalement de prononciation.

Avec la bonne motivation, vous pouvez apprendre l’alphabet cyrillique en un jour. Même les lettres les plus fourbes qui se font passer pour de fausses lettres latines se laisseront conquérir après quelques semaines de pratique seulement.

Pour vous aidez à cela, voici un article qui catégorise les lettres russes en groupes en fonction de leur ressemblance aux lettres de l’alphabet latin. Si vous parlez anglais, il vous aidera à apprendre à lire plus vite.

Russian Pod 101

Lexique

Une fois que vous maîtriserez l’alphabet, vous serez vite surpris par le nombre de mots russes qui viennent de l’anglais et que l’on utilise également en français. Ces mots sont entrés en français et en russe en même temps, et principalement au cours du XXe siècle. Pour vous donner quelques exemples, voici quelques anglicismes aussi bien présents en français qu’en russe :

  • интервью – l’interview
  • шампунь – le shampooing
  • интернет – l’internet

Si vous n’êtes pas fan des anglicismes en français, réjouissez-vous ! Il y a énormément de mots français en russe, encore plus que de mots anglais. Grâce à Pierre le Grand, qui les a introduits dans la langue de Pouchkine, vous pourrez déjà comprendre beaucoup de mots, par exemple :

  • гараж – le garage
  • aкварель – l’aquarelle
  • бульвар – le boulevard

Pour avoir la liste complète des mots identiques au français, cliquez ici.

Intonation

L’accent tonique peut être un véritable obstacle pour toute personne étudiant le russe, mais particulièrement pour les francophones. Lisez ce qui suit pour plus d’explications :

Comme en anglais, chaque mot russe est doté d’un accent tonique. Si le mot n’a qu’une seule syllabe, c’est simple : c’est la première qui est accentuée. Mais pour les mots de deux syllabes ou plus, mettre l’intonation au mauvais endroit peut complètement changer le sens … et il n’y a aucun moyen de savoir où l’accent tombe à part étudier l’intonation de chaque mot. Pour corser le tout, conjuguer un verbe ou décliner un nom peut engendrer un déplacement de l’accent sur une autre syllabe.

L’absence de règles pour les accents fait que les russophones eux-mêmes sont parfois perdus. Sur l’Internet russe, on trouve même des sites qui vous expliquent où placer correctement l’accent de certains mots. Parfois, il y a même plusieurs formes correctes : on peut placer l’intonation du mot sur l’une ou l’autre syllabe et les deux seront considérées comme correctes (c’est souvent le cas pour les verbes conjugués).

Rassurez-vous, il n’y a au final que peu de mots qui changent de sens quand l’accent est mal placé. Donc, si vous vous trompez pour un mot ou deux dans votre phrase, ça ne sera pas dramatique. Rappelez-vous juste d’apprendre dès le départ les mots avec leur accent. Petit à petit, vous commencerez à reconnaître certains schémas et serez même capables de deviner correctement la place de l’accent tonique.

Looking for Spanish translators

Grammaire

Le russe a un genre de plus qu’en français : le neutre. Mais contrairement au français, où vous devez apprendre le nom et son article pour vous souvenir de son genre, en russe, une série de règles déterminent le genre du nom en fonction de sa terminaison.

Bien évidemment, il y a aussi des temps de conjugaison en russe, mais ils sont au nombre de trois : passé, présent et futur. C’est une grande différence avec le français et encore plus avec l’espagnol, qui en compte environ 16. Mais comment les russophones se débrouillent-ils avec seulement 3 temps ? La réponse se trouve dans les aspects du verbe : l’imperfectif et le perfectif. Quand vous apprenez les verbes russes, vous devrez toujours les apprendre par deux (la forme imperfective et son équivalent perfectif). Cette astuce toute simple vous épargnera pas mal de confusion par après.

Étonnamment, le russe et l’espagnol partagent une caractéristique : la capacité d’omettre complètement le pronom personnel dans une phrase et tout de même comprendre à quel sujet se réfère le verbe grâce à sa forme conjuguée. Ça, on ne peut pas le faire en français.

La flexibilité de la syntaxe russe est clairement l’un de ses plus beaux avantages. Contrairement au français et à l’anglais, où les mots doivent se suivre dans un ordre bien précis pour avoir du sens, en russe, on peut mélanger complètement l’ordre des mots et obtenir exactement le même sens.

À part donc une certaine imprédictibilité de la grammaire, il y a bel et bien un système de règles en russe et la majorité des mots suivent ces règles (notant quelques exceptions évidemment).

L’une des règles les plus connues du russe est la flexion : la terminaison des mots doit être modifiée par rapport à leur fonction dans la phrase. C’est la raison qui rend possible le changement d’ordre des morts sans altérer le sens de la phrase. Il y a six déclinaisons en russe, dont l’une est la forme de base du mot, le nominatif. Les étudiants du russe peuvent rapidement se sentir submergés par l’abondance de terminaisons à apprendre, mais avec du temps et de la pratique, certains schémas vont là aussi se dégager.

Si vous voulez conquérir les déclinaisons russes, nous vous recommandons l’exercice suivant : découpez la structure syntaxique de vos phrases et essayez de déterminer le lien fonctionnel entre tous les mots. Vous pouvez également vous entraîner avec cette série d’exercices.

Learn Russian Step by Step

Conclusion

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, vous avez probablement compris qu’apprendre le russe était un sacerdoce. Le russe ne viendra pas de lui-même, à moins que vous ne le poussiez à venir, en le pratiquant régulièrement.

La clé de la réussite est la motivation. Si vous l’avez, vous pourrez y arriver ! C’est ce que toute personne qui a réussi à apprendre à parler couramment russe vous dira. De plus, la langue de Pouchkine n’est pas aussi éloignée du français qu’elle n’en a l’air ; elle en est même très proche, si l’on compare avec l’arabe, le mandarin ou l’hindi.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner lors de l’apprentissage du russe est de continuer à pratiquer. Quant à la prononciation, ne faites pas trop attention aux règles (la prononciation varie d’une région à l’autre du monde russophone) ; essayez plutôt d’imiter le discours d’un natif.

Vous voulez commencer à apprendre le russe aujourd’hui ? Rien de plus simple. Interne déborde de sites gratuits et payants pour apprendre et pratiquer le russe par vous-même (par exemple, Learn Russian 101 est un réseau de sites Internet gratuits), ou encore d’écoles de langue russe avec des professeurs de formation (par exemple, Russificate).

Russian Pod 101

Apprendre le russe vous permettra simultanément de garder votre cerveau de forme, d’élargir vos horizons et d’avoir beaucoup d’occasions de rencontre des personnes intéressantes, de trouver un travail, de visiter des endroits magnifiques et de simplement vivre des expériences inoubliables.

Racontez-nous vos expériences avec l’apprentissage du russe en commentaires.

0
Traduit de l'anglais par A. Van Laere.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *